Introduction à la lecture de Musicophilia de Oliver Sacks paru en poche dans la collection Essais aux Editions du Seuil, 2009

Le célèbre neurologue américain s'appuie toujours sur des personnes avec qui il est en lien souvent sur plusieurs années et les regroupe dans l'analyse de leur rapport à la musique dans des chapîtres qui traitent de différents phénomènes relatifs à cette musique et affectant le cerveau.

Que ce soit une brusque apparition d'un goût musical, suite à un choc, d'une épilepsie provoquant ce goût ou des nombreux phénomènes par lesquels des personnes (certaines sont des musiciens professionnels) sont littéralement hantés par des phrases musicales et dont ils ne parviennent pas bien souvent à se défaire. Alors ces derniers sont contraints de s'adapter ou des trouver des subterfuges qui dévient l'attention vers quelque chose de plus connu, aimé ou accepté.

En neurologue, Oliver Sacks précise l'essai de certains médicaments pour soulager quelques patients.

Il y a une première chose qui frappe, c'est donc le rapport de la musique dans notre esprit et de l'intentionnalité. Ce rapport n'est pas clair, l'intention n'est quelque fois pour rien dans l'arrivée à la conscience d'un morceau, d'un air, d'une ritournelle. Y aurait-il un saut de l'inconscient émergeant en musique à notre conscience?

Cela nous fait méditer sur l'articulation de notre mémoire musicale et de notre volonté. Les sujets hantés le sont quelques fois de morceaux jaillis de leur tendre enfance alors qu'ils ont atteint la sagesse de l'âge des grands parents.

Quelques autres ont noté le lien entre des associations faites à la vue d'objets ou d'images évocatrices et qui suscitent spontanément ou comme automatiquement, le lien avec un morceau de musique.

Voici quelques mots évoquant des traits forts du livre pour seulement vous encourager à parcourir ce livre plein de découvertes au sujet du phénomène musical et de son articulation avec notre cerveau.

Bonne lecture à tous

Christophe

 

Musicophilia
Ajouter un commentaire