Les défis de la scolarisation

Scolarisation de l'enfant avec un handicap en France

Cette conférence de Jean Claude Ameisen de 2010 lors d'un colloque, pose de vraies questions à l'ensemble de la société. Mais son approche très globale si elle peut faire craindre de reporter les réformes aux calandes grecques, peut au contraire poser les jalons de la transformation des mentalités et apporter une vision des efforts de conscientisation qui doivent saisir l'ensemble des acteurs éducatifs.

Je garde de cette conférence plusieurs points:

Penser le handicap comme quelque chose qui est toujours en moins ou bien plutôt quelque chose d'autre qui a quelque chose en plus autant que quelque chose en moins. Si Jean Claude Ameisen prend l'exemple d'un syndrôme d'Asperger, je pense que cela est applicable à toute personne, quelle que soit le handicap . Elle a toujours un plus, pas seulement un moins. Le parent ou le professionnel qui l'accompagne doit s'appuyer sur la découverte de ce plus avant tout ou alors comment trouver une voie d'épanouissement qui comble la personne différente ?

L'école est-elle le lieu de sélection de l'élite de demain ou bien le lieu de l'intégration dans la société de tous et dans toute sa diversité ?

Les dualités conflictuelles des rationalistes engendrent une paralysie. La France excelle dans ce sens et elle a pris trop de retard. Elle doit prendre les questions de face. Comment justifier notre regard de statistiques disponibles sur l'ampleur du handicap ? L'annonce du 1 pour  68 enfant de 8 ans dans le spectre de l'autisme sur une population de 1000 enfants comme n'est-elle pas possible en France ?

Quels sont tous les facteurs qui paralysent nos outils statistiques pourtant très performants en matière économique mais muets sur le handicap ?

Pour voir cette vidéo c'est d'un clic sur le site de l'INS HEA ou bien directement ci-dessous:

La situation en france de la scolarisation

Il ne faut pas craindre de regarder au delà de nos frontières d'autres pratiques à condition que l'on ne se contente pas de dire c'est mieux ailleurs.

Bon visionnage à tous

Christophe

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau