Portia Iversen Derrière le silence

Derrière le silence de Portia Iversen

Attiré par la lecture de ce livre découvert au Centre de Ressources de l'Autisme Ile de France (CRAIF) parce que Tito Mukhopadhyay et sa mère Soma qui lui a appris à communiquer habitaient une ville que j'ai bien connue pour y avoir vécu et travaillé deux ans de 1992 à 1994. Il s'agit de la ville de Bangalore, Karnataka, Inde du sud. Je me suis lancé dans sa lecture avec une curiosité importante vers la révélation de trésors cachés dans l'esprit des personnes autistes non verbales, que Tito lui-même manifeste de la plus belle façon par des poèmes magnifiques qu'il écrit depuis un assez jeune âge.

A la découverte de l'enthousiasme qu'il a suscité chez les fondateurs de Cure Autism Now Foundation, Portia Iversen et son mari Jon, c'est le parfum enivrant de la découverte d'une voix chez les sans-voix. Une expression claire, belle et pleine d'esprit caractérise les poèmes de Tito obtenue grâce à une mère obstinée à communiquer avec son fils autiste, Soma avec une patience, une exigence et une foi extraordinaire dans les possibilités de développement de son fils Tito. 

Ainsi nous découvrons toutes les rencontres avec des scientifiques spécialisés dans un champs neurologique associé à l'expression, à la diction ou à l'autisme. Il se trouve que Tito est un exemple peu connu jusqu' alors d'un ensemble de personnes autistes qui ont privilégié l'audition au détriment des autres sens et ceci afin d'éviter la confusion de perceptions faussés par différents disfonctionnements dans le traitement des informations extérieures par le cerveau. Si Temple a fait le choix très jeune de la vision pour parer au trop de stimulations provenant de l'extérieur, ce choix est plus connu et répertorié. Son très intéressant Penser en images (voir la présentation sur ce site) en témoigne bien. Tito présente une caractéristique plus rare c'est celle de personnes ayant appuyé leur confiance, la fiabilité de ce qu'ils perçoivent à ce qu'ils entendent et non à ce qu'ils voient. Il faut dire que la vue des personnes avec des troubles est souvent elle-même bien troublée sans que cela soit toujours décelable par un ophtalmologue car là encore, il s'agit du traitement par le cerveau des informations visuelles qui pose problème.

Tito compte sur ses oreilles plus que sur tout le reste pour lui rendre un témpoignage fidèle de la réalité. Cela produit un développement très atypique. Mais là, il faut dire la qualité exceptionnelle du travail d'accompagnement de sa mère Soma à Bangalore pour comprendre la qualité littéraire qui donnera bientôt à Tito d'être édité aux Etats-Unis.

Par l'utilisation d'un alphabet sur lequel Tito peut pointer les lettres, Soma va parvenir à lui donner un moyen d'expression. Elle va réussir à tirer partie de tous les moments d'attention de Tito pour l'éduquer et lui faire découvrir jusqu'à la littérature classique anglaise et Shakespeare.

La méthode de Soma va permettre au fils de Portia, Dov d'accéder lui aussi à une forme d'expression. 

Ce livre permet de suivre différents itinéraires à la découverte de ce que Tito va permettre de révéler du développement des personnes non verbales. Grâce à Cure Autism Now, la fondation de Portia et de son mari Jon, Tito va silloner les centres spécialisés des Etats Unis à la rencontre des spécialistes de la plasticité cérébrale, de l'acquisition du langage, de l'autisme, il va apporter une pierre à l'édifice de la connaissance de l'autisme non verbal. Il nous met en garde de croire que un enfant qui n'est pas verbal n'a pas son propre développement intellectuel, cognitif, affectif et spirituel.

Soma va continuer à offrir ses talents d'éveilleurs de l'expression des enfants non verbaux. Elle s'installe au Texas et ouvre son école. Pour découvrir son travail près de nombreux autres enfants après Tito, suivre le lien:

L'école de Soma RPM Rapid Prompting Method for Autism

Pour découvrir la fondation de Portia Iversen et Jon Shestack Cure Autism Now associée avec Autism Speaks aujourd'hui.

Vous lirez avec beaucoup d'intérêt ce livre et les recherches associées à ce développement atypique mais qui peut représenter beaucoup de ces enfants non verbaux avec des défis de développements importants.

L'axe de RPM est le développement de l'intelligence de l'enfant et même si la communauté scientifique critique cette méthode, manquant de preuves scientifiques à son efficacité et produisant une dépendance importante avec le facilitateur mais en serait-il autrement quand on réalise qu'il est ni plus ni moins le trait d'union entre le monde propre à la personne non verbal et notre monde.

Le Son Rise Program (SRP) ne vise pas le développement de l'intelligence dans un premier temps mais bien la socialisation de l'enfant, du jeune ou de l'adulte autiste, sa capacité d'interagir, son attention, sa flexibilté et sa communication non verbale puis verbale. Cette option première a produit chez certains des sauts intellectuels formidables mais grâce à leur capacité de socialisation car ils ont pu s'intégrer à l'école, poursuivre des études dans le primaire, le secondaire et des études supérieures. Le SRP détache aussi le facilitateur en offrant à l'enfant une multitude d'intervenants autour de ses parents, des volontaires ou des professionnels. Voilà ce que m'inspire la différence entre les présupposés de ces deux méthodes.

Belle découverte à tous

Christophe

Partagez vos réactions ou vos questions en m'écrivant à cette adresse mail:

xoff7@hotmail.com

 

 

 

Portia Iversen Derrière e silence
Ajouter un commentaire